Libérer

Proposition 5: Introduire en droit français l’indemnisation chômage des travailleurs non salariés et entrepreneurs individuels

Les travailleurs non salariés et les entrepreneurs individuels constituent une richesse pour la France qu’il faut encourager mais en cas de défaillance, leur sort est souvent misérable.

Leur vie ne doit pas se construire dans la peur du lendemain et il est normal qu’ils puissent cotiser au titre de la perte d’emploi et en cas de coup dur, en bénéficier dans la limite d’un plafond. Le coût pour notre société est nul et ce serait un signal fort en faveur de ces travailleurs et de leurs familles.

Proposition 6: Adopter une charte d’inclusion des « entrepreneurs fragiles »

Au même titre que la charte d’inclusion bancaire et de prévention du surendettement qui favorise l’accompagnement des clients fragiles, nous proposons aux pouvoirs publics d’initier une charte en faveur des « entrepreneurs et travailleurs non salariés fragiles » qui s’imposerait aux banques, aux créanciers et aux cabinets comptables afin de proposer aux entrepreneurs fragiles par tout moyen approprié un accompagnement ou une orientation vers un acteur tiers capable de l’aider à rétablir la situation.